Flavio de Souza - Tremplins asbl
Abonnez-vous à notre chaîne YouTube
logo du site  Tremplins asbl

Flavio de Souza

Chef d’orchestre babel

Portrait

Flavio est né au Brésil, là-bas il a fait du théâtre et du cirque. Ce sont ses parents qui lui ont transmis leur passion pour la danse dès son plus jeune âge.

A 13 ans, il a été clown dans un spectacle de cirque, cette aventure a duré 4 ans.

Il a réalisé des études de théâtre à São Paulo, pour ensuite travailler en tant que comédien pendant 3-4 ans dans un théâtre au Brésil.

Après, il est arrivé en Belgique pour participer au festival du rire à Rochefort où il est resté pendant 10 jours avant de partir vivre en Espagne.
Il reste un an en Espagne pour y étudier la musique comme le flamenco.

Ensuite, il revient suivre des études de jazz à Anvers pendant 1 an.

De 1999 à 2004, Il retourne vivre au Brésil.

C’est en 2004, qu’il revient en Belgique où il fait un concert à Bruxelles et aussi à Birmingham.
Depuis, il vit en Belgique.

En plus du théâtre, il est musicien. Il joue de la guitare, de la basse, des percussions corporelles et chante.
Son premier album « Flavio Maciel De Souza » sort en 2011.
Il a aussi joué dans un court métrage belge nommé « Brusilia » qui est sorti en 2008.
.
.

Babel & lui

Sa rencontre avec le festival Bruxelles Babel se fait à travers un collaborateur qui l’invite. Depuis 5 ou 6 ans il participe en tant qu’intervenant musique.
Il dirige l’orchestre du festival qui est composé par les jeunes de son atelier musical.
Ce festival donne la possibilité d’unir plusieurs univers différents.

C’est aussi un bon moyen de rassembler les anciens babéliens avec les nouveaux participants et de donner aux jeunes, une petite formation artistique.

Á travers ce festival, il est possible de leur donner de petites astuces pour réveiller leur créativité.
.
.

Son portrait « 100% Bruxellois »

S’il était…
Une expression bruxelloise, il serait « Non peut-être ! ».

Un lieu insolite à Bruxelles, il serait le jardin d’Erasme.

Un élément bruxellois surréaliste, il serait l’Atomium avec 9 boules de crème glacées.

Un personnage imaginaire bruxellois, il serait le Chat.